Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 18:02

Tadam !!!

 

Vlà une bonne chose de faite !!

 

On a fait une quille, LA quille du bateau, et ce n'est pas une simple affaire !!

 

On vous avait déjà montré un début de moule pour couler le plomb, la poutre de quille et le carénage. Eh bien ça y est, nous sommes passés à l'acte !

 

On a commencé par couler le plomb, ça c'est la m...e ! C'est chaud, ça pue, c'est dangereux... tout c'qu'on aime quoi !

 

DSCF2807

 

Ca n'a rien de compliqué, il faut juste faire bien chauffer, bien écumer toutes les impuretés et .. verser ! Sans oublier de bien laisser déborder, le plomb se retracte pas mal en refroidissant... Mais je vous passe les détails !!! Il ya aussi des fuites à gérer, pas facile avec du plomd en fusion, du plomd qui fond pas, sans doute par ce qu'il est allié... Bref tout un tas de petites galères pas facile à anticiper !! On est bien content quand c'est fini !!!

 

J' ai ensuite préparer une belle surface et enlevé le surplus :

 

DSCF2821

 

Le plomb se travaille aussi bien sinon mieux que le bois, lui au moins il est bien homogène !!

 

Le résultat est pas mal :

 

DSCF2824

DSCF2826

 

Epatant !! Je pensais pas pouvoir arriver si proche du but !! Il fallait 2*200 kg, on est pas loin !!

 

On peut enfin commencer à assembler, le plus compliqué c'est la manipulation, il faudrait pas que ça me tombe sur les pieds !

 

DSCF2829

 

DSCF2834

 

On colle tout ça à l'époxy chargée au Woodfill 250, comme d'hab !! Et ça accroche, pas de problème !!

 

 

Et enfin le carénage :

 

 

DSCF2841.JPG

 

Ca commence à vraiment ressembler à une quille !

 

Le prochaine étape c'est la strat, enduit et apprêt et puis je pourrai mettre en place les cales qui tienne t la quille dans son puits.

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 18:37

On s'est mis un p'tit coup d'blanc dans le bateau !! Ca fait toujours du bien...!

 

 

DSCF2757

 

 

Et ça donne du courage ! On se dit "ça c'est fait" ! Il en reste encore beaucoups mais ça soulage un peu de commencer à voir des bouts de bateau "finis" !  Donc voilà, j'ai fini les peintures des coffres avant et arrière et du dessous des planchers. Il ne reste plus qu'à coller.

 

 

DSCF2759

 

 

DSCF2754

 

La quille continu à prendre forme aussi. On a reçu le voile de quille :

 

DSCF2771

 

Belle pièce ! 

 

 

Le carénage est prêt aussi :

 

Quille 0624

 

Quille 0625

 

Quille 0626

 

 

On coule le lest le week end prochain ! Il ne restera plus qu'à tout assembler et on pourra ajuster le puit de quille !

 


Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 19:04

Bon, ça fait un bail comme on dit... Mais rassurez vous, il s'est quand même passé pas mal de choses !

Tout d'abord, l'arrivée d'un p'tit mousse au sein de notre paisible foyer, et oui, Mélio est né le 17 août, pour notre plus grande joie, évidemment !

 

Par contre, un petit bout comme ça, ça prend du temps ! Et donc forcément le bateau avance beaucoups moins !

 

Les gros travaux prévus cet été sont passés... à la trappe ! Au profit de l'aménagement d'une belle chambre accueillante pour le nouveau né, tout niquel, jusqu'aux plinthes ! Pour une fois qu'une pièce sera finie jusqu'au bout dans cette maison... Mais bon, pour ceux qui connaissent, on ne refuse rien à une femme enceinte !

 

Et puis le chantier a repris vie, petit à petit...

 

1) Le puits de quille :

 

 

Pour ça, il faut un moule :

 

 

DSCF2457-copie-1.JPG

 

 

2-3 couches de gel coat :

 

DSCF2458-copie-1.JPG

 

Plusieurs cycles de stratification, sous vide, s'il vous plait !

 

DSCF2466.JPG

 

 

Et hop, quelques coups de marteau sur le moule et voilà la bête :

 

DSCF2606.JPG

DSCF2605-copie-1.JPG

 

C'est déjà un bon morceau de fait et pas mal de temps passé !

 

2) Vient ensuite la préparation du moule pour couler le plomb du bulbe de quille. Il faut :

 

Un demi-bulbe, shapé à la main dans du styrodur :

 

DSCF2602.JPG

 

DSCF2601.JPG

 

 

Un bon coffrage bien ferraillé :

 

DSCF2613.JPG

 

Et quelques brouettes de béton que nous ne verrons pas là, opération difficelement compatible avec la photo numérique !

 

Le moule est en trai de sécher, bien à l'abris en attendant une météo qui nous permettra de couler les deux demi bulbes en plomb.

 

3) Et puis toujours les aménagements intérieurs :

 

La cabine avant, renforts longitudinaux et tasseautage :

 

DSCF2203.JPG

 

DSCF2256.JPG

 

Et les planchers de couchette :

 

DSCF2441

 

 

DSCF2437

 

 

Les planchers ne sont pas encore collés, tous les coffres seront entièrement finis avant.

 

Le même travail est fait pour la cabine sous le cockpit.

 

Voilà, ça avance quand même, mais il en reste encore à faire !

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 18:51

Là, c'est le grand jour !! Il faut retourner le bateau !! Et il faut pas se rater !! Donc on avait tout bien préparé (avec l'aide toujours précieuse des bons copains) :

 

 

 

Ber

 

       Nous avons construit un conformateur autour du bateau, un berceau en d'autres termes, qui ceinture le bateau, le maintien bien comme il faut et permet de le retourner sans forcer directement sur la coque et surtout de ne pas le poser directement au sol, histoire de ne pas "gâcher" tout le travail fait cet hiver .....!

 

      Ensuite il faut désolidariser le bateau de son chantier et porter ...  euh oui mais combien ça pèse une coque comme ça ?? Estimation faite entre 300 et 400 kg, soit une bonne dizaine de bonhommes. Et là, surprise, le bateau se lève, visiblement sans trop de difficultés (moi j'étais juste là pour dire où aller et comment faire, évidemment..! )

 

     Et puis poser :

 

 

Poser

 

 

Tirer :

 

Tirer

 

 

Retenir, un peu, au cas où :

 

Retenir

 

 

Et voilà ! Première étape, le bateau est posé sur son franc bord, on espère de pas trop le revoir comme ça !! :

 

 

Retournement 0541

 

Il fait presque grand comme ça, la perspective est sympa, ça change un peu !   Il ne reste plus qu'à poser, délicatement, à l'aide d'un mât équipé d'un treuil, pour ne pas se faire surprendre, mais après coup, à la main ça l'aurait fait aussi :

 

 

Retournement 0557

 

 

 

Et le bateau se retrouve à plat, posé sur ce qui devient un ber :

 

 

Retournement 0575

 

 

Sur lequel on monte des roues pour faciliter le retour dans l'atelier, c'est peut être ce qui a pris le plus de temps !!

 

 

Retournement 0571

 

D'un côté.... et de l'autre ! Et puis il n'y a plus qu'à pousser. On aurait presque envie de le laisser dehors et d'aller faire un tour, vite fait pour voir... Mais non, il y a encore du boulot !

 

Une grosse étape de faite, encourageant, je vais pouvoir passer à autre chose !! Assez simple finalement, il faur être bien préparer pour ne pas se faire surprendre et ne pas se retrouver dans des postures un peu rock'n roll ... !!

Mais c'est surtout le volume qui est impressionnant, c'est finalement assez léger et assez facile à manipuler.

 

A bientôt pour la suite !

 

 

 

 

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 17:11
 

Voilà une étape qui s'achève, enfin, et quelle étape...!

 

J'avais commencé par faire une belle coque en CP :

 

 

 

DSCF0979.JPG

 

 

 

Avec de belles lignes, des beaux bouchains, de belles surfaces bien planes...Et puis la stratification est passée par là :

 

 

 

                          DSCF1417.JPG

 

 

 

Là c'est super speed, il faisait bien chaud comme il faut (fin août en Bretagne, si si ça arrive !!), il faut enchainer les mélanges, barbouiller la belle coque, étaler le tissus (un bibiais en 600 gr), débuller, finir d'imprégner, poser le tissus d'arrachage, redébuller.... A vos marques, prêt, partez !!! 2h de boulot à quatre, démarrez à l'heure du café de 10h et vous êtes prêt pour les galettes à midi !!

 

Le tissus d'arrachage c'est pour limiter le ponçage qu'ils disaient.... Ouais d'accord mais y'en a quant même un peu !!

 

Et puis il faut envoyer l'enduit, pour refaire une belle coque bien lisse, rattraper les surépaisseurs de tissus etc... Et forcément les premières passes c'est un peu "champs de patates" !

 

Ensuite il faut poncer..... Et là commence le calvaire...., le dilemme, cale ou ponçeuse ?? J'ai fini par alterner les deux.

 

Bizarrement le temps commence à passer vite et on finirais presque par oublier qu'on construit un bateau ! Les premières heures de ponçage servent presque à tout enlever tellement la passe d'enduit n'est pas lisse, et oui, on peut pas être bon partout et moi la spatule c'était pas trop m'on truc !!  Au bout d'un moment on a quand même l'impression d'avoir bien bossé, on s'autorise un coup d'oeil sur les lignes de bouchain, ATTENTION, cardiaques, émotifs, anxieux... s'abstenir !!! "C'est pas vrai, c'est pas moi qu'ai fait ça !!! " ET SI !!  Bon d'accord, on recommence.... Et puis ça commence à cailler, il faut isoler un peut l'atelier, chauffer avant chaque passe d'enduit......

 

BREF !! Un sacré p;;;@## de b"" :-(  de boulot de m!!@ :-/ Mais bon, au bout d'un moment ça devient bon quand même, on commence à maitriser un peu la spatule et les passes se font de plus en plus lisses :

 

 

 

DSCF1615.JPG

 

 

Le coup d'oeil commence à devenir agréable :

 

 

DSCF1720.JPG

 

 

Et on peut commencer à envisager les apprêts !

 

Là, c'est assez facile, une première couche bien grasse, au rouleau, au dessus de la ligne de flottaison qui sert  un peu à finir de bien lisser les enduits, à gommer les petites rayures...., elle sera poncée. Et puis le reste au pistolet, "mouillé sur mouillé". Il existe pas mal de cycle avec tout un tas de produits, demandez conseil et faites vous vous votre propre avis !!!

 

 

Voilà, presque cinq mois de boulots, de bonnes baisses de moral, des week end à n'en pas finir dans la poussière, les bras en compote... Mais je suis content du résultat et c'est finalement assez gratifiant de pouvoir prendre un peu de recul et de pouvoir regarder une belle coque !!

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 11:56

   Où il s'agit d'aller saisir le bordé du navire ennemi pour se livrer à une bataille sans merci et en dérober la précieuse cargaison et au passage quelques prisonniers !!

 

  J'ai de la chance, mon ennemi à moi ne semble pas trop agressif, quoique ...!! :

 

 

                           DSCF0775

 

 

 

 

 

     Un peu impressionnant quand même et comme je suis tout seul à l'abordage... va pas falloir se rater !! Et vu que mon navire à moi n'a justement pas de bordé, on devrait pouvoir s'entendre !!  :

 

 

 

 

                         DSCF0925

 

 

 

 

 

 

 

       Donc d'un commun accord et après une trève de guerre en bonne et due forme, les bordés viendront prendre place sur mon navire. Pour parler plus sérieusement, ces bordés ont été préparés à l'avance et "surcôtés", il faut donc les présentés et les tracés à la cote juste :

 

 

 

                        DSCF0929.JPG

 

 

 

 

 

 

     Avec une bonne scie sauteuse ça va tout seul, le plus compliqué étant le traçage, il faut relever les points à chaque couple puis relier ces points à l'aide d'une grande latte souple :

 

 

                              DSCF0937.JPG

 

                                              Ici la "sole", le bordé de fond, retourné pour pouvoir tracer et découper.

 

 

 

            Quand tous les bordés sont prêts, je les fixe provisoirement à la vis pour vérifier si ça colle, occasion de constater que malgré un traçage et une découpe que je pensais assez précis, il y a pas mal d'irrégularité et pas mal de jour par endroit, entre 5 et 10 mm mais tout ça sera de toute façon comblé à l'époxy chargée :

 

 

 

                 DSCF0955.JPG

 

 

 

 

 

          Lorsque tous les bordés sont en place et que tout s'ajuste à peu près, on colle les bordés sur les couples. Cette étape est facultative si l'on fait directement les joints congés. J'ai préféré faire un bon collage sur les chants des bordés et remettre les congés à plus tard, pour gagner un peu de temps avant la strat...!

 

 

                         DSCF0956.JPG

 

 

 

             Je commence par imprégner les chants des couples avec de l'époxy pure puis j'encolle avec de l'époxy chargée.

Lorsque tous les bordés sont collés, il faut combler le vide à l'angle des bouchains :  

 

 

                                     DSCF0962.JPG

 

 

 

 

      Etape intéressante, on commence à bien voir les formes du bateau !! :

 

 

        DSCF0966.JPG

 

 

 

 

           Et après, ponçage !  Il faut enlever le surplus de colle en ponçant, sans faire de bosse....  et la coque sera prête à être stratifiée.

 

 

                     DSCF0979.JPG              

 

 

 

 

 

 

 

                     DSCF0991.JPG                   

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:17

       Un article pour parler du bateau et vous donner un aperçu de ce à quoi nous devrions arriver !

 

       Il s'agit d'un Bepox 7.50, dessiné par David Reard et produit en série dans les années 2000. Notre version est un peu différente de la version d'origine. Nous souhaitions entre autre pouvoir nous mettre debout dans le carré et disposer d'une deuxième cabine à l'arrière, du confort donc ! Sinon l'esprit du bateau tel qu'il a été conçu à l'origine a été conservé, un bateau simple, robuste et rapide !! Ce qui est déjà pas mal pour un bateau.

 

 

            Le bateau dans sa version d'origine :

 

 

                      55208214[1]

 

 

 

                      "Notre" version :

 

 

         BPX750 CLASSIC 1

 

 

 

         Bpx 750 am2

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 19:20

     Tout est prêt pour commencer à faire prendre forme au bateau alors allons-y !  Enfin un travail un peu plus gratifiant, qui fait moins de poussière et qui fait moins mal au genou !!

 

      Il faut choisir une méthode, je me suis fais "la mienne" et je pense que c'est la meilleure !!! Façon de dire que c'est la façon dont il faut aborder les choses. Il faut trouver la solution avec laquelle on va se sentir le plus à l'aise. J'ai beaucoups cherché et c'est ce que j'ai constaté dans mes trouvailles. Je n'ai pas trouvé "La Méthode". Comme pour le tracé, on se donne des références , une horizontale, le laser, très pratique, sur laquelle on vient caler la ligne de référence tracée sur le couple :

 

 

            DSCF0804

 

 

           Et une verticale, un simple cordeau, que jai "matérialisée" à l'aide d'une petite latte de CP (beaucoup plus pratique pour caler la règle ! ) :

 

            DSCF0805

 

 

 

        J'ai commencé par le tableau arrière, positionné bien d'équerre par rapport au cordeau et bien calé d'aplomd et dans le plan car il servira de base pour la suite.

 

        Pour les couples suivants, j'utilise des entretoises, maintenues par des "quilles", ces entretoises sont positionnées au droit de l'angle de bouchain :

 

 

                       DSCF0788 

 

 

          Et puis je continue de la même façon pour la suite. L'avantage des entretoises est que les couples sont bien maintenus au droit des bouchains.

 

 

                      DSCF0785

 

 

 

                     DSCF0801

 

 

                     DSCF0798

 

 

 

              Ca devient très gratifiant !! On commence à se rendre compte des volumes ! Encore un effort et on aurra un couchette avant !!!

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 18:42

     Le chantier est en marche depuis 2 mois et ça a déjà pas mal avancé.

 

     Donc pour commencer j'ai tracé tous les couples du bateau, je ne me suis pas offert le luxe de la découpe numérique, question de budget mais aussi de plaisir, rien ne remplace une soirée avec un peu de musique, à genou sur des plaques de contreplaqué ...!! Et puis c'est finalement assez simple, l'architecte m'a transmis le plan de chaque couple, il suffit de reporter les cotes sur le panneau de CP. Les cotes partent d'une référence verticale et d'une référence horizontale, une fois ces références tracées il suffit de reporter les cotes et de relier les points. Un bon réglet (qui servira pour tout le chantier), un bon crayon (une mine à encre assez fine et assez sèche), une calculatrice pour les cumuls et une équerre à talon pour positionner le réglet. Les bords du panneau peuvent servire de référence à condition qu'ils ne soient pas trop abimés et bien sûr parfaitement d'équerre !

 

    Ensuite on découpe :

 

                        DSCF0746

 

 

    Une bonne circulaire plongeante avec le guide et un pare-éclat neuf, une lame fraîche d'affûtage..... le top !! Je pense même que l'on peut être assez précis. On peut faire un trait assez fin (1mm) et avec un peu d'habitude on coupe au milieu du trait..... si le tracé est bon, on peut difficilement faire mieux !

 

     On obtient  "un tas de couple" qu'on prendra soin de stocker bien à plat et au sec en attendant de les utiliser :

 

 

                        DSCF0743

 

 

     J'ai ensuite préparé les bordés. Là, pas question de précision, je me suis basé là aussi sur des plans mais j'ai largement "surcoté", je positionnerai tous les bordés pour les tracer "in situ" avant la découpe. Il faut abouter les morceaux pour obtenir la longueur nécessaire.

 

     La règle de l'art veut que l'on usine des scarfs pour ce genre d'assemblage. Je me suis contenté de mi-bois que j'estime beaucoups plus facile à usiner. C'est beaucoups moins bon mécaniquement mais avec une bonne strat sur les deux faces... 

 

      Donc collage à suivre et comme on est en Bretagne, mois d'avril.... on fait des cabanes !!! (clin d'oeil à Jeff !) dans lesquelles on met du chauffage, époxy oblige !

 

 

                      DSCF0751

 

 

                      DSCF0754

 

 

                      DSCF0757

 

 

 

      Ce sont des collages à l'époxy chargée, il faut maintenir en position pendant 20h à 18°, merci le nucléaire...

 

 

      On obtient une deuxième "tas", allez, on va parler de puzzle :

 

 

                     DSCF0775

 

 

 

       Il n'y donc plus qu'à assembler ce puzzle. Là il faut mettre en place un bâti sur lequel on met en place les couples.

Là aussi la découpe numérique peut fournir un kit, sorte de contremoule de la coque à l'envers. J'ai beaucoups de chute de CP et de bois de toute sorte, je vais donc monter le bâti moi même. Encore du plaisir ...!

Repost 0
Published by lebateauenchantier
commenter cet article

Présentation

  • : lebateauenchantier
  • : Construction amateur d'un Bepox 7.50
  • Contact

Recherche

Liens